Bio

ID1894

La photo ci-dessus nous montre l’arrière grand-oncle de Finzo, Stanislas Martin, lors de la remise des prix du concours de moustaches organisé par l’amicale des décorateurs d’abris de chasse de la Creuse, en 1894. Mais la moustache était fausse et Stanislas a été fusillé à l’aube par le peloton de l’amicale des chasseurs sous abri, qui étaient de la fête. C’est sans doute par désir de venger son ancêtre, et n’ayant par ailleurs aucune inclination vers le domaine des armes à feu, que Finzo est devenu auteur-illustrateur.

Il a tout d’abord exécuté pas mal de dessins de presse et quelques albums pour les enfants, à Paris, dans les années 90. Il s’est ensuite tourné vers le multimédia naissant jusqu’en 2000 en réalisant des CD-Roms ludo-éducatifs — comme on disait dans ce temps-là. Puis en 1998 ce fut le départ pour le front de l’est, à Strasbourg, la fleur au crayon, pour y former les troupes des jeunes illustrateurs. À partir de 2003, il a tourné ses batteries vers la musique et a créé plusieurs spectacles de chansons en tant qu’auteur-compositeur-interprète, ainsi que des concerts dessinés, en solo et avec ses étudiants. Il s’est ensuite replié vers l’illustration avec la publication d’un album jeunesse, Au fait, et s’est engagé plus récemment dans une réflexion autour de la bande dessinée. La guerre est loin d’être finie !

 

The picture above shows Finzo’s grand-grand-uncle, Stanislas Martin, during the award ceremony of the whiskers contest organized by the SHSED (Society of Hunting Shacks Elders Decorators), in Creuse (a small and almost unknown French state inhabited by weird people), in the year 1894. Unfortunately, his mustache was fake and Stanislas was shot by the firing squad of the fierce and punctilious SHIS (Society of Hunters In Schacks) at dawn, without any regular judgment. Likely to avenge his forefather, and thoroughly lacking any skill in real guns handling, Finzo became author and illustrator.

Though he first furbished his graphic weapons by executing a lot of press cartoons and some books for children in Paris in the 90s. Until 2000, then he went at the nascent multimedia fiercely by making edutaining CD-Roms – as they said in those days. In 1998 was the big move toward the east front, to form the shock troops of young illustrators, in Strasbourg’s Ecole des Arts Décoratifs. Since 2003, he changed his side to music and created several musical shows as a song-writer and performer, as well as graphic concerts with his students. In 2014, Finzo took over illustration with the children album Au fait (It so happens). Recently, he experiments several comic books projects, but today, most of his time is used to perfom graphic concerts of his own, such as Malentendu (Misunderstanding) and Tous en cœur (Fine Heart). War is far from being over!

Publicités