Roman

Orleval

Roman

308 pages

Editions Les Presses Littéraires

18 € TTC

ISBN : 979-10-310-1016-8

Parution 15/09/2020

Alpiniste chevronnée, Agnès Mercurey est la cogérante d’une agence de tourisme spécialisée dans la haute montagne. Elle part au Népal pour une course dans l’Himalaya, un voyage qui est aussi l’occasion de se mettre à distance de Damien avec qui elle vient de rompre. De retour en France, elle consulte un dermatologue pour des lésions apparues dans son dos. Ce ne sont pas les plaies de sa patiente qui surprennent le docteur Salvier, mais sa personne elle-même, en qui il reconnait une apparition survenue dans sa jeunesse. Au lieu de soigner Agnès, il la séquestre à Orleval, un manoir niché au cœur des Ardennes, et lui révèle la nature de son mal : ces lésions sont les prémisses d’une métamorphose qui va bouleverser l’existence de la jeune femme et la sienne. Cela fait trente ans que Salvier attend cet instant. À la frontière du surnaturel et du réalisme, ce récit haletant cherche la lumière au travers des territoires les plus sombres de l’humain.

Disponible ici

Presse

Les Dernières Nouvelles d’Alsace 21/12/2020

Avis des lecteurs

Un livre envoutant et plein d’humour aussi. Il entraîne très loin. J’ai beaucoup aimé.

Odile L. 20/12/2020

Bravo Finzo. Ton roman est très bien écrit et ce serait chouette qu’il trouve un large public.

André L. 12 /12 /2020

C’était palpitant !! Et très drôle ! Assez vite, le suspense est devenu insoutenable ! Alors félicitations spéciales pour les scène érotiques, magnifiques !!

Stéphanie F. 15/11/2020

Il y a un sacré bon pilote au volant de cette histoire ! J’ai aimé la langue riche, une histoire qui tient en haleine sans abuser de rebondissements artificiels, des personnages bien campés… Et une toute fin qui appelle vite VITE un tome 2 !!!

Alain B. 26/10/2020

Stanislas Finzo à la Librairie Kleber. Très belle présentation de Orleval. François Wolfermann a su conduire l’échange avec beaucoup de doigté. Stanislas, que nous appelons tous Finzo, nous a donné lecture du premier chapitre qui donne envie de lire la suite. Du suspens, du mystère, de la violence, de la douceur… Finzo décrit merveilleusement ce que peut ressentir une femme à travers les yeux de son héroïne, Agnès…

Andrée B. 17/10/2020

 

 

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

 


/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family: »Calibri »,sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family: »Times New Roman »; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}


Un livre envoutant et plein
d’humour aussi. Il entraîne très loin. J’ai beaucoup aimé.

Odile L. 20/12/2020

 

Bravo Finzo. Ton roman est très
bien écrit et ce serait chouette qu’il trouve un large public.

André L. 12 /12 /2020

 

C’était palpitant !! Et très drôle
! Assez vite, le suspense est devenu insoutenable ! Alors félicitations
spéciales pour les scène érotiques, magnifiques !!

Stéphanie F. 15/11/2020

 

Il y a un sacré bon pilote au
volant de cette histoire ! J’ai aimé la langue riche, une histoire qui tient en
haleine sans abuser de rebondissements artificiels, des personnages bien
campés… Et une toute fin qui appelle vite VITE un tome 2 !!!

Alain B. 26/10/2020

 

Stanislas Finzo à la Librairie
Kleber. Très belle présentation de Orleval. François
Wolfermann
a su conduire l’échange avec beaucoup de doigté. Stanislas, que
nous appelons tous Finzo, nous a donné lecture du premier chapitre qui donne
envie de lire la suite. Du suspens, du mystère, de la violence, de la
douceur… Finzo décrit merveilleusement ce que peut ressentir une femme à
travers les yeux de son héroïne, Agnès…

Andrée B. 17/10/2020